Fin de carrière : préparer ma retraite grâce au compte épargne temps (CET)

Vous pouvez utiliser le CET pour préparer votre retraite et aménager votre fin de carrière : épargner pour compléter votre future pension, ralentir votre rythme de travail avant la retraite ou tout simplement quitter la vie active quelques mois plus tôt que prévu.


Pour en bénéficier, il faut être salarié d'une entreprise qui l’a mis en place, car le CET n'est pas obligatoire. Lorsqu'il est mis en place, les modalités de son fonctionnement sont fixées par accord d'entreprise ou, à défaut, par la convention collective.



Qu'est-ce que le compte épargne-temps ?


C'est un dispositif que vous pouvez alimenter en temps (congés payés, RTT, heures supplémentaires, etc.) ou en argent (augmentation, primes, participation, intéressement, abondement, etc.) :

  • Grâce à des jours de congés non pris au-delà de la 4e semaine de congés annuels et des RTT ou repos compensateur non pris. Les RTT, les heures supplémentaires et les jours accordés pour fractionnement de vacances peuvent aussi alimenter le compte épargne-temps. Il se peut que votre entreprise prévoie une limite du nombre de jours de repos à l’année que vous pouvez verser sur votre compte épargne temps.

  • Grâce à des sommes d’argent comme les primes (13e mois), la participation, l’intéressement ou encore la majoration d’heures supplémentaires.


Il peut également être alimenté par l’employeur qui peut verser le montant des heures supplémentaires ou réaliser un abondement sur les versements du salarié. Ces droits sont affectés sur le CET à des conditions et limites fixées par la convention ou l'accord mis en place.


Préparer ma retraite et aménager ma fin de carrière


Aménager ma fin de carrière et mon départ à la retraite


Grâce aux jours de congés épargnés, vous avez plusieurs possibilités pour anticiper votre départ à la retraite.


Vous pouvez utiliser ces jours pour financer un passage à temps partiel quelques semaines, voire quelques mois avant votre départ à la retraite, tout en étant rémunéré comme si vous travailliez à plein temps.

Exemple : vous avez épargné 50 jours sur votre compte épargne-temps. Avec l'accord de votre employeur, vous pouvez passer par exemple à 4/5 pendant 50 semaines, ou à 3/5 pendant 25 semaines. Vous continuerez ainsi à percevoir votre rémunération totale.

Vous pouvez aussi poser tous ces jours de congés avant votre jour de départ à la retraite pour partir plus tôt. Ce congé ne pourra cependant pas être plus important que 6 mois et devra s’achever le jour de votre départ officiel à la retraite.

Exemple : vous avez 120 jours sur votre CET. Il vous reste en outre 4 semaines de congés payés pour l'année en cours. Vous pouvez ainsi cesser de travailler 5 mois avant la date de votre départ en retraite, tout en continuant à être rémunéré et à accumuler des droits pour la retraite.

Nous vous conseillons de discuter avec votre employeur avant de choisir une de ces deux options : en effet, si vous posez tous vos jours de congés avant votre départ à la retraite, vous serez toujours considéré comme salarié dans l’entreprise, ce qui pourra avoir des impacts dans l’organisation de votre service.


Transférer les jours de mon CET vers mon épargne retraite


Les jours (ou les heures) versés sur votre compte épargne-temps peuvent être transférés sur un dispositif d'épargne salariale (le PEE) ou sur un dispositif d'épargne retraite (le Perco, le PER Entreprises, le PER Collectif ou le PER Obligatoire si votre entreprise propose ces types de dispositifs). Même si votre entreprise n'a pas mis en place de compte épargne-temps, vous pouvez verser jusqu'à 10 jours de repos non pris (uniquement à compter de la 5e semaine de congés payés obligatoires) sur votre Perco (ou désormais PER Collectif) ou votre PER Entreprises (ou désormais, PER Obligatoire).


Si vous récupérez votre épargne-temps sous forme de rémunération supplémentaire, celle-ci sera alors soumise à l'impôt sur le revenu et aux cotisations sociales.


Il faut donc bien réfléchir à la solution qui vous convient le mieux, notamment si cela entraîne de payer de l’impôt sur le revenu supplémentaire.


Racheter des trimestres grâce à la monétisation de mon CET


Si vous avez effectué plusieurs années d'études supérieures par exemple et qu’il vous manque des trimestres pour partir à la retraite à taux plein, vous avez la possibilité de racheter des trimestres grâce aux sommes épargnées sur le compte épargne-temps. Il vous faudra en discuter avec votre employeur, qui pourra financer une partie du rachat de trimestres si vous utilisez les droits acquis sur votre compte épargne-temps. Avec ce rachat de trimestres, vous pourrez réunir plus facilement le nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein : vous pourrez alors partir plus tôt que prévu à la retraite.


Les démarches effectuer auprès de mon employeur


Vous devez informer votre employeur de votre décision d’utiliser votre CET pour votre départ à la retraite et respecter un délai égal à la durée conventionnelle de votre préavis de travail additionnée à la durée de votre congé de fin de carrière. Ce délai de prévenance ne peut pas être supérieur à 12 mois. Votre congé débutera à l’issue de ce préavis. Il est donc nécessaire de bien anticiper vos démarches.


Que devient mon compte épargne-temps si je change d’employeur


Lorsque vous quittez votre entreprise, vous avez la possibilité de transférer votre CET vers celui de votre nouvel employeur, si l'accord le permet. Sinon, vous pouvez demander la consignation de vos droits auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Ces droits peuvent ensuite être débloqués à tout moment, par le paiement de tout ou partie des sommes consignées, à votre demande ou à celle de vos ayants droit.


Dans le secteur public, le changement d’employeur est moins fréquent, il s’agit plus souvent de mutation, détachement, mise à disposition, congé de mobilité… quoi qu’il en soit, le compte épargne-temps peut être transféré et le fonctionnaire ne perdra pas les droits acquis.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Régulièrement nos experts condensent l'actualité. Vous abonner c'est vous donner un moyen supplémentaire de rester informé sur le fonctionnement de votre retraite.

Merci de votre intérêt.