La retraite progressive élargie aux cadres et aux mandataires sociaux

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022 ouvre à de nouvelles catégories le dispositif de « retraite progressive » dont ils étaient exclus :

  • les salariés soumis au forfait jours, dont le temps de travail est décompté en journées sur une année, ce qui concerne principalement les cadres ;
  • les mandataires sociaux (dirigeants de société dont les fonctions remplissent certaines conditions).

Pour mémoire, ce dispositif permet à une personne de percevoir une partie de sa pension tout en exerçant une ou plusieurs activité(s) à temps partiel à condition de respecter trois conditions :

être âgé de 60 ans, au moins ;

avoir validé au moins 150 trimestres d’assurance-retraite ;

exercer une activité (tous employeurs confondus) comprise entre 40 % et 80 % d’un contrat à temps complet.

Environ 12 000 retraites progressives ont été attribuées au cours de l’année 2020 (-7 % par rapport à 2019) ce qui portent le total des bénéficiaires de ce dispositif à 23 000 environ (73 % de ces attributions concernent les femmes).

Source Caisse nationale d’assurance-vieillesse – SNSP – Régime général

Ces articles peuvent vous intéresser

Quand demander sa retraite ?

La date du premier versement de votre pension dépend de la date à laquelle vous déposez votre demande de la retraite....